mardi 8 mai 2018

"Jungle de la chope""


(La qualité n'est pas folle et pourtant le texte vous floute les armes)


C'est toi.
Ça aurait pu être ton copain honnêtement.
Mais c'est comme ça, c'est toi.
Fais-toi croire que c'est une histoire de séduction, de souffles et de regards.

Des heures en déshabillée moins l'intime.
Du cul en cru, l'indécence en décrypté,
Juste un jeu.
Et tes mains, soupirs infirmes,
Attisent encore un peu les bleus.

Il aura suffit d'un regard langoureux,
De lèvres entrouvertes et de mes yeux en "je te veux".
C'est si facile, de la baise sans subtil.
Aucune attente, pouls vicieux.

Trois mots déjà en trop, j'avais déjà dit oui.
Avant même que l'idée ne se dessine au-dessus de ta pinte.



Je me rappellerai de ta bite, mais tes yeux...

Jubilation du vague sauvage, vrai bestial.

Piaffements et lèvres si pâles.

2 commentaires:

  1. Enfin... Mais trop court ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une vague note qui traînait. Si je cherche un peu, il y en a d'autres.
      Si j'écrivais ça ici, ça en rougirait dans le chaumières.

      Supprimer