mardi 15 mai 2018

Distillerie de sommeil


(Dans ma playlist de yoga de ouf)



23 heures 18.
Au coin des lèvres, une rigolade et des bâillements.
La journée a été riche en émotions, rebondissements et épuisements.
J'occulte un peu et décide clairement de faire de mon bien-être émotionnel une priorité.
C'est dans cette situation que je mesure que j'ai changé depuis quelques temps.
Avant, j'aurais subi.
Désormais, je mets de la distance.
Je mérite d'aller bien, alors il n'y a rien d'égoïste à choisir de ne pas s'impliquer dans un désastre jusqu'aux os.



J'ai vu R. et ses chiens.
Je lui ai acheté des bagels au Super U, des bananes et de la bonne brioche du coin.
Je lui ai rapporté de la maison de l'huile essentielle de laurier noble, pour ses dents.



Je suis enchantée de certaines paillettes de ce soir :
- Votre gentillesse et vos rigolades à mes blagues (on se rejoint au Badaboum, on racontera des blagues de camionneur).
- Les vidéos de capybaras (à quand un lol capybara ?)
- Le basilic géant (la plante, pas le serpent) acheté chez le maraîcher. Entretenir un basilic, c'est être scrupuleux sur l'arrosage, il ne faut pas déconner. Les feuilles qui font grise mine et c'est fichu. Ce nouveau plant est vraiment vraiment grand, j'ose espérer qu'il garde cette étoffe.
- La tisane qui m'attend et mon pyjama que je guette.
- Les perspectives de nouvelles marrades.
- Le jardinage qui m'attend demain.



Rideau.
Genre d'un coup.
Lentilles enlevées, cheveux pas coiffés encore plus décoiffés et chaussettes jetées dans le panier dans un magnifique lancé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire