lundi 19 mars 2018

Le bel amour

Le bel amour, c'est l'évidence qui s'est imposée à moi samedi soir.

J'étais épuisée, labourée par cette douce fatigue que l'on éprouve quand on a tout donné.
Mes mots et mes souffles, pendant cette lecture (Dois-je l'écrire encore ? Oui... Merci.)
Mes battements qui cajolent la beauté de l'instant, en retrouvant mon clan, ma bande. Ceux qui ignorent tout du grand projet.
Mes yeux qui s'extasient, devant L'Or du commun.

J'étais épuisée, donc, et emberlificotée dans des fils de jolies joies.
On se brossait les dents chez B.
Nous discutions.
Et nous nous comprenions.

Alors je me suis dit que c'était ça, le bel amour.
C'était se parler en se brossant les dents.
Et se comprendre.



Le bel amour.
C'est cette estime éternelle, le réconfort de l'amour inconditionnel.
Ce sont ces trois hommes, solides comme une certitude, émouvants comme le renouveau.
Ce sont ces trois hommes qui iraient aux Enfers pour moi. Ma garde rapprochée. Mes loups.

Le bel amour.
C'est leur révolte discrète dans la tempête. C'est leur présence, inlassables gardiens, quand je les fuis malgré tout. Je ne mets pas de mots, quelques désolations, et...
Ils savent.
Ils guettent.
Et me rattrapent.

Le bel amour.
C'est l'assurance, la confiance.
Longtemps, je me suis sentie mal aimée.
Longtemps, je me suis dit que j'aimais mal, moi aussi.
Encore maintenant, je garde quelques mots, tamise les sentiments, ceinture les promesses.
Au sein de mon clan, ma bande, ma place.
Rassurante et enviable.
Le féminin dans ce festival.
Le jeune âge que je gravis.
Je suis celle qu'on chérit et protège, qu'on borde de tendresse et qu'on arme de courage.

Le bel amour.
C'est se souvenir de T., chacun de notre côté.
Ne jamais prononcer notre deuil, et pourtant savoir.
Savoir que notre lien, notre amour, c'est aussi lui.
Entre les mains qu'on se tend.
Dans les hurlements de rire que l'on fait exploser.
Dans nos silences soudains dans la voiture.



Le bel amour.
C'est mon clan, ma bande.






Mes beaux amours.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire