mercredi 14 mars 2018

Douceur

L'indulgence, la douceur et la tendresse.
C'est ce qu'on attend des autres.

L'indulgence, la douceur et la tendresse.
C'est ce qu'on devrait s'offrir.

Je me souviens.
Mes dents serrées, les doutes que je me murmurais, les cruautés dont je m'assassinais.
A chaque fois que j'essayais des vêtements, pendant mon adolescence. Larmes dans des cabines d'essayage, sabotage appliqué.
Dans les bras de certains hommes. A la recherche d'une lueur moqueuse dans la pupille, sabotage appliqué.
Dans le regard de passants. Guetter un sourire qui dirait un petit jugement, sabotage appliqué.

Je me souviens.
Mes dents serrées, les doutes que je me murmurais, les cruautés dont je m'assassinais.
A chaque fois que je n'arrivais pas à parler. Joues cuisantes, sabotage appliqué.
Quand je me perdais dans des émotions dévastatrices. Révoltée d'être si sensible, sabotage appliqué.
Quand je ne trouvais ma place nulle part. Guetter le retour du vaisseau mère en pleurant, sabotage appliqué.

Il y a toujours un flottement dans nos heures où on se détestera.
Avec acharnement, application, violence. Crocs de loups voraces, dents de chiens enragés, pattes d'ours carnassiers.
Pour une pensée rigide, des cheveux fous, une émotion trop vive, un corps indompté, un chagrin puéril.
Déchaînement de haine derrière des sourcils froncés, dans l'intimité d'une salle de bain, dans la sensualité d'une étreinte, dans l'attente d'un sommeil qui ne vient pas.

Il va falloir faire taire les bêtes avides et les sauvages sanguinaires.
Il va falloir se tendre la main.
Il va falloir s'autoriser. Tout et plus encore.

S'autoriser.

L'indulgence.
La douceur.
La tendresse.

Il va falloir accepter ses forces, bouleversantes tant elles sont inestimables.
En faire des choses plus grandes que sa vie, son chemin et son sang.
S'extraire des tranchées creusées en nous.

Et conquérir.

L'indulgence.
La douceur.
La tendresse.

Vous vous en sortez déjà très bien.
Il n'y a pas de quoi vous mortifiez, vous êtes sur la bonne route. Direction la merveille.
Vous êtes même déjà arrivés.

Rayonnez.

11 commentaires:

  1. Merci
    Bon rayon à toi
    Nell

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'être là, à égarer quelques délicieux mots à mon attention.
      <3

      Supprimer
  2. Merci de nous mettre sur cette route. La route de la confiance, de l'estime. Alors je fais de mon mieux, comme tu me l'as montrée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu t'en sors déjà très bien.
      Evidemment.

      Il n'y a pas d'erreurs.
      Une improvisation parfois angoissante, mais pas d'erreurs.
      C'et déjà rassurant.

      Je t'embrasse bien fort, à très vite <3
      Merci de faire ce bout de chemin avec moi, avec nous.

      Supprimer
  3. Merci d'écrire ces mots si vibrants et touchants. J'espère être sur la bonne route comme tu le dis si bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le terrain te semble impraticable, choisis d'autres chaussures, prends une pause, regarde le chemin déjà parcouru.
      Tout ira bien.

      Merci, pour cette randonnée à mes côtés.
      Prends soin de toi.

      <3

      Supprimer
  4. Tu sais je lis tes postes instagram, tes tweets et tes billets le soir juste avant de dormir, je trouve que c'est une bonne façon de finir la journée, dans le calme et la sereinité. Donc merci pour ces petits moments, car je dors beaucoup mieux avec les traces de tes mots en tête :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci, merci, de me laisser veiller sur ton sommeil.
      Je suis ravie, tellement ravie, de voir que tu trouves la légèreté dans ces billets. La lumière dans le chaos.

      A nos petits soirs <3

      Supprimer
    2. gros gros cœurs sur toi ♥️

      Supprimer
  5. Je me retrouve dans ton texte merci à toi #vsomaxfamilly ❤

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, merci à toi de laisser un petit mot si doux ici.

      Supprimer