lundi 12 février 2018

Je te promets

Je te promets de ne rien promettre.
Ni jours chantants, ni vagues étourdissantes, ni tendresse soupirée.
Rien.
Je serai juste la main fraîche sur ton front chaud, le souffle sur les tourments.
Et ce sera déjà bien trop.

Je suis les yeux qui se baissent sur tes mots gênés, le rire dans le silence de minuit.
Je suis la fuite devant les yeux qui harponnent, corrida.
Je suis le flottement à travers tes cils abattus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire